Partagez|

Simple tête à tête | ATLAS.

avatar
Black Widow
Messages : 21
Feuilles : 1058
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans les marais.

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Harde des Marais.
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Simple tête à tête | ATLAS.  Sam 7 Mar - 22:46



Simple tête à tête.
Atlas & Black Widow.

Dans le crépuscule des terres du Marais, le grand cervidé marchait la tête haute, après avoir fait sa sieste. Malgré que son estomac souffrît de la maladie de la faim, le cervidé refusait de s'arrêter pour manger quoi que ce soit tant qu'il ne serait pas à son poste, dans les falaises rocheuses. Être sentinelle ne le dérangeait en tout point, au contraire il avait accepté ce poste avec plaisir sans broncher. Par ailleurs, il avait peur que s'il réfléchissait trop longtemps, ce poste lui passerait sous le nez, ce qu'il n'avait pas envie. Il faut savoir que Black Widow, déteste la compagnie des autres habitants de la forêt, quel qu'il soit. Le mâle tricolore préférait la solitude, plutôt que d'être entouré par des animaux qu'il qualifiait "d'envahisseur nuisible". Black avait toujours eu un penchant pour la solitude, étant donné qu'il a vécu trois ans de sa vie en solitaire, une habitude qui ne l'avait pas quitté.

Mais revenons-en au fait que notre ténébreux, rencontrât quelques perturbateurs sur sa route. Pour commencer, un faon lui avait coupé son élan de grâce et de souplesse de sa somptueuse démarche, Black lui en fit alors la réflexion le ton et le regard aussi dur que la pierre. Le petit ne traîna pas plus longtemps dans ses sabots et préféra s'enfuir. Après cette interruption, ce fut une biche qui le salua mais celui-ci resta de marbre et fit comme si elle n'existait pas car selon lui, l'ignorance est la pire des insultes. Et il savait dorénavant, que cette biche ne lui adresserait plus la parole car elle serait blessée à cause de sa susceptibilité, ce qui le réjouissait d'avance, car ce serait un nuisible de moins. Ce fut au tour d'un petit lapin mais agacé d'être dérangé pour la troisième fois, il baissa sa tête, exposant sa ramure au pauvre petit lapin inoffensif. Celui-ci échappant un cri et galopant en sens inverse, Black esquissa un léger sourire de fierté avant de reprendre enfin sa route.

Arrivant enfin à destination, il souffla et une légère brume s'échappa de son mufle. Fermant les yeux quelques secondes, il les rouvrit en fronçant les sourcils. Son rôle de sentinelle commençait. Faisant quelques pas de côté, il s'abreuva de quelques gorgés dans un petit ruisseau qui tenter de se frayer un chemin entre les rochers. Après s'être désaltéré, il fit un bon majestueux et atterrit en souplesse quelques rochers plus haut. Il répéta ses actions plusieurs fois jusqu'à atteindre le sommet. D'ici, il avait une vue bien dégagée sur les frontières et pouvait facilement alerter le reste de la harde grâce aux résonances de la falaise. Deux bonnes heures se sont écoulés et la lune éclairée de tout son éclat sur la forêt. La robe de Black semblait briller mais ce n'était qu'une illusion due à la lune.

N'ayant toujours aucun signe de vie étrangère et le silence régnant à plusieurs kilomètres, le mâle s'autorisa une légère pause pour tenter de trouver quelques brindilles d'herbe mais elles se firent très rares. Grignotant quelques racines par-ci par-là, un son l'alerta. Oreilles dressées et l’œil à l'affut, il tentait de perçai d'où cela venait. Une branche qui craque, des feuilles qui volent, le sol qui résonne sous ses sabots, une odeur lui étant étrangère, tout le mettait en état d'alerte. Rien. Pourtant il lui semblait avoir entendu quelque chose. Pensant avoir rêvé, Black continua de mâchouilla son bout de racine qui pender de son mufle. Avalant son repas, une ombre se déplaça. Cette fois, il n'avait pas rêvé et tenter de la suivre du regard. Mais il était difficile de percevoir quoi que ce soit, un nuage vint couvrir la luminosité qu'offrait la lune. Tentant d'utiliser ses sens dans la pénombre, une odeur lui parvint. Un mâle. Mais était-ce un cerf, un chevreuil ? Il n'en savait rien mais il continuait d'observer du mieux qu'il pouvait. Et puis soudain, le nuage s'écarta et la silhouette de l'étranger se dessina. Un cerf.

Black restait perplexe. Que faire ? Lui d'ordinaire si lâche et peureux. Pourtant, le cerf lui faisant face ne semblait pas ou tout du moins pas encore menaçant. Alors notre cervidé resta là, à attendre patiemment le moindre signe de mouvement de cet inconnu. Soit il sonnerait l'alarme et préviendrait les autres pour qu'ils combattent à sa place ou bien il tenterait simplement la menace des mots en espérant que cet inconnu ne réponde pas avec la force physique.
CREDITS IMAGES: ATLAS & POP-S ○ CREDITS FICHE: ROMANE
avatar
Atlas
Messages : 125
Feuilles : 1259
Date d'inscription : 24/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Dim 8 Mar - 12:49




Simple tête à tête.

I'm the monster from your nightmare.

Feat Black Widow & Atlas





La journée avait été aussi longue que d'habitude. Marchant toute la journée, Atlas avait fait quelques rencontres. Lui qui est froid, mais néanmoins polis, il avait salués quelques animaux, mais eux s'étaient enfuit. Ils avaient peur de lui. Atlas était un cerf énorme, bien plus gros que la normal, à l'allure froide et fière. C'est quelqu'un qu'on ne dérange pas. A chaque fois, il se contentait de soupirer. Il était seul après tout, et le rester n'était pas dérangeant. Le seul problème était qu'il se donnait réputation. On le voyait comme un montre. Cela le fatiguait, et le peinait quelque peu. Même les autres cerfs et les biches avaient peur de lui.

Ne parlons pas des faons. Soient ils détallaient, soit, eux, au moins, lui faisaient la conversation. C'était le cas de Soka, par exemple. C'est un petit, qui, une fois adulte, sera sûrement très courageux, et bon chef. Certains ne le voyaient pas encore, alors que lui, si. Il faut dire qu'il descendait d'une lignée royale, ainsi que d'une harde spéciale. Ses bois immaculée comme si il n'y avait pas cette douce peau sur les bois était quelque chose d'inédit. Mais aussi, quelque chose qui avait coûté la vie à de nombreux mâles de sa harde. Sa fourrure, elle, était couleur chocolat. Une couleur se camouflant bien dans la forêt où il vivait, comme ses bois, à cause de l'importante population de boulot qu'il y avait. Pour en revenir à ses poils, une longue ligne suivait sa colonne, le rendant encore plus imposant.

Oui, Atlas avait tout pour effrayer alors qu'il ne le désirait point. Au moins, il était tranquille envers les autres cerfs qui voudraient le chasser de ces terres. Voyager apporte parfois quelques complications. Mais pour en revenir à aujourd'hui, seul une perdrix lui avait souhaité le bonjour. Il lui avait alors répondu aimablement, en se forçant, pour une fois, à sourire. Elle le méritait bien. Le cerf chocolat est très séduisant quand il sourit. Dommage que cela soit si rare.

Continuant encore et toujours son chemin, il avait fini par voir le soleil tomber, et la lune se lever. Les étoiles dansaient. Puis les nuages couvraient se magnifique bal de leur corps de coton. Cela n'était que passager, mais était suffisant pour que le cerf ai quelques difficultés à voir, comme d'autres animaux. Au moins, les hommes ne chassent pas de nuit.

Alors, il arriva dans un endroit plus dense, plus boisée, en côte. Atlas ne fit pas le difficile, et continua de monter. Il fallait bien qu'il trouve un endroit où dormir. Puis... après tout, être en hauteur permet de mieux percevoir ce qui se passe autour de vous. Grimpant, il sentit une odeur. Un cerf. Oui c'était un cerf, ou une biche. Peu lui importait, mais il gardait en tête cette information. Un mâle pourrait être hostile, surtout que d'après ce qu'il a entendu, la harde des marais n'est pas des plus aimable. Il repensait à la pauvre Ina. Si fragile, si crédule... Il espérait que cela ne lui causerait pas de soucis.

Puis il se concentrait. Il écoutait, oreille droite, et la tête toujours haute. Sous la lumière de la lune, sa silhouette était encore plus imposante, comme un géant. Son nom venait de là. Il était très grand. Ses bois étaient grand. Il était imposant et fier, ainsi que droit, puis quelque fois on le prenait pour une créature légendaire, un gardien des bois. Une harde l'avait vu ainsi, un jour. Cela lui avait fait tout drôle.

Un bruit. Il avait entendu un bruit. Le cerf. Il était là, à sa droite, et le fixait. Ne tournant pas la tête, il s'était arrêté et l'observait. Sans la lune, il devait de dire qu'il était grand à cause de sa grande taille. Mais la Lune revenait, et on le distinguait bien. Tout comme lui distinguait bien l'autre mâle. Il était plutôt de taille normale, aux grands bois. Cela était déjà plus contraignant. Cependant, il semblait comme figé, perplexe. On voyait sa respiration se faire, tout comme lui. Mais l'autre semblait plus stressé, alors que Atlas, pas le moins du monde. Il décida donc de rester ainsi, et attendre sa réaction.


avatar
Black Widow
Messages : 21
Feuilles : 1058
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans les marais.

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Harde des Marais.
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Dim 8 Mar - 20:02



Simple tête à tête.
Atlas & Black Widow.

Le mâle tricolore ne broncha toujours pas. Il resta un moment à scruter cet inconnu bien imposant, même vu d'en haut. Son oreille gauche se tourna derrière lui, c'était juste un oiseau qui s'envolait. Les oreilles de nouveau en avant, il se demandait combien de temps il resterait là à se regarder mutuellement. Soupirant soudainement, la vapeur s'envolait doucement dans la pénombre et la légère luminosité qu'offrait son allié nocturne, la lune. Black se mit soudain à penser que si un éclaireur passait dans le coin et qu'il le verrait ainsi, tel un chien d'arrêt face à sa proie, il soupçonnerait que celui-ci est vu un danger. Or ce n'était pas le cas et il ne savait pas pourquoi, ce mâle étranger lui inspirer... Attendez il cherche son mot... Confiance voilà. Bien que la confiance ne fasse pas vraiment partie de son quotidien. Enfin soit, il préféra descendre d'un étage, ainsi si un éclaireur passait, il ne distinguerait que sa ramure et le temps que le ténébreux remonte, il aura le temps de changer son expression d’inquiétude et mentir en disant qu'il n'y a rien. Passons. Faisant face au mâle, il déclara sèchement sans tremblement dans sa voix encore endormie.

« Tu n'as rien à faire ici, étranger. »

Toutefois, Black ne se montra en rien menaçant, il voulait juste que cet intrus passe son chemin. À moins qu'il ne souhaite intégrer la harde ? Hum, cela ferait un bon potin à raconter pour Ronno se dit-il. Malgré tout, le tricolore avait soif de connaissance et désirait savoir ce que ce cerf faisait ici.

« Qui es-tu ? »

Après tout, s'il savait son nom, il pourrait toujours réussir à le localiser où qu'il soit dans la forêt. Le mâle resta impassible devant l'autre, attendant seulement que ce dernier réponde à sa question et qu'il déguerpisse. C'est que mine de rien, il a du travail. Bien que ces derniers temps, c'était soit disant bien calme.
CREDITS IMAGES: ATLAS & POP-S ○ CREDITS FICHE: ROMANE


Spoiler:
 


Dernière édition par Black Widow le Dim 22 Mar - 12:01, édité 1 fois
avatar
Atlas
Messages : 125
Feuilles : 1259
Date d'inscription : 24/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Lun 9 Mar - 22:19




Simple tête à tête.

Don't touch me, kid.

Feat Black Widow & Atlas





Alors que la Lune semblait vouloir éclairer d'obscures choses, les étoiles semblaient vouloir illuminer la nuit d'autres. Le vent soufflait doucement dans les feuilles, offrant une unique son perceptible dans toute la forêt. Il se glissait dans les quelques feuilles des arbres restées après l'automne, sifflant comme pour appeler des esprits qui n'auraient pas quitté cette forêt depuis fort longtemps. Le froid de l'hiver, ajouté tout cela, on aurait cru que des fantômes lugubres se manifestaient afin de ne pas être oubliés. Atlas était en quelque sorte comme eux, ou peut être une simple représentation. Tout comme un messager, il parcourait le monde, suivant le vent peut importe où ce dernier l’emmènerait.

D'ailleurs -pour le moment- celui ci semblait avoir été guidé jusqu'à ce cerf, qui le fixait. Oui, il n'était pas sur ses terres... Mais les terres appartiennent toujours à quelqu'un, après tout. Oreilles tournées vers l'inconnu, ainsi que ses yeux, mais sans sa tête, il attendait encore. Ils étaient bien ainsi depuis quelques minutes. Un geste brusque aurait effrayé les deux. Le grand cerf fantomatique restait donc à attendre que ce cerf, faisant probablement -vu d'ici- bien une tête de moins que lui, ou peut être plus -on ne sait pas trop à cette distance- se décide. Et cela se produisit. Il soupira. Oui, cette situation était agaçante, c'est vrai. Mais voilà qu'il s'approchait de lui, doucement, et gracieusement. Le cerf chocolat tourna enfin la tête vers lui, pour l'écouter. Ses yeux émeraudes brillaient dans la nuit, comme ces deux fabuleuses pierres précieuses.

« Tu n'as rien à faire ici, étranger. »

Était-ce une menace ? L'autre était froid, et semblait déterminé. Il était sec, et semblait vouloir se montrer comme supérieur. Mais Atlas était patient. Les oreilles vers lui, il buvait ses paroles. Il ne semblait pas si menaçant que ça, au final. Puis, il voulait sûrement juste quelques informations à son sujet.

« Qui es-tu ? »

En apprenant son nom, Black Widow aurait celui d'un fantôme. En dehors de Soka, et Ina, personne ne connaissait son nom, encore. Mais... Ina était de la harde de cette zone. Et celui face à lui sûrement aussi. Le grand cerf n'avait pas de chance, il tombait uniquement sur des gens peu recommandable dernièrement, à l’exception de la perdrix de ce matin, et le jeune Soka. Mais bref, personne ne pourrait dire où il est, puisque personne ne le connaît.
Il se tourna donc vers l'inconnu. Il était face à lui, bien en face oui, la tête haute. Atlas devait baisser les yeux, pour le voir, ou sinon, il avait vue sur les bois de Black. D'ailleurs, celui ci avait des bois d'une couleur tournant vers le rouge. Sacré contraste avec son corps tout noir, et ses yeux d'un bleu profond.

- Je me nomme Atlas. Je suis un humble voyageur.

Que dire de plus ? Toute façon, l'autre voudrait sûrement pas savoir grand chose de plus, avant de tenter de le faire déguerpir. Cela serait difficile. Mais si le cerf des marais lui disait en toute politesse, il le ferait, avec un peu de rancœur. Cependant, si il gardait ce ton, il serait beaucoup moins conciliant.

- Je suis en visite sur ces terres. Cependant, cela semble vous poser problème... N'est-ce pas ?

Disait il en baissant d'un mouvement vif sa tête, pour le regarder droit dans les yeux. Ce geste se montrait imposant, et montrait sa supériorité physique. Black Widow ne faisait clairement pas le poids, même pas la peine d'essayer de le bouger. Cependant, il pouvait toujours se rattraper, ou essayer de le semer. Atlas est un cerf très lent à cause de son poids.




HRP : No problème. =3
avatar
Black Widow
Messages : 21
Feuilles : 1058
Date d'inscription : 28/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans les marais.

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Harde des Marais.
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Lun 23 Mar - 21:38



Simple tête à tête.
Atlas & Black Widow.

Le grand cervidé -puisque de toute évidence il était bel et bien grand-, pointa son attention sur le tricolore qui en resta perplexe sur le fait. Celui-ci tenta tant bien que mal de garder son sang-froid. En toute franchise, Black ne s'attendait pas à ce que l'étranger s'approche d'aussi prêt de lui. Le regardant s'avancer telle une ombre furtive, Black sentit en lui une peur tétanisante. Le cervidé couleur chocolat faisait bien facilement une tête de plus que lui. Gardant son sang-froid, il prenait sur lui pour ne pas balbutier et avalait le peu de salives qui lui restaient.

- Je me nomme Atlas. Je suis un humble voyageur. Je suis en visite sur ces terres. Cependant, cela semble vous poser problème... N'est-ce pas ?

Qu'il soit humble ou non, importait peu au tricolore. Tout ce que celui-ci désirait, c'est qu'il s'en aille, même s'il l'intriguait plus qu'autre chose. Lorsque celui-ci baissa sa tête subitement, Black eut un mouvement de recul. En espérant pour lui, que le dénommé Atlas ne pense que ce n'était juste qu'un système de défense. Il n'était pas du genre à se laisser importuner par un individu vagabond mais dans cette circonstance il fallait avouer que la situation était particulière. Il fallait que le grand mâle trouve une autre tactique, car visiblement, il ne ferait pas le poids face à cet intrus. Black devait jouer la comédie de la sympathie s'il voulait gagner.

« Effectivement. Aucun n'entre sur ces terres, à moins de vouloir en faire partie. »

Son ton était quelque peu hésitant, mais il tenait à être strict, pour lui faire comprendre que passer ces terres était interdit. À moins que ce cervidé ne souhaite intégrer la harde, ce qui aurait beaucoup étonné Black. Toutefois, une chose l'intrigué plus que d'autres et il n'aurait pas la conscience tranquille tant qu'il ne lui aurait pas demandé.

« Tu n'es pas d'ici, je me trompe ? »

Son pelage noisette et ses bois couleur ivoire le rendait perplexe. Jamais encore il n'avait vu pareille harmonie des couleurs. Bien que lui, soit tout aussi différent des autres cerfs qui peuplent ses bois. Être gris-noir avec des taches marron qui s'agrandissent comme si les taches blanches de son enfance n'avaient fait que changer de couleur ne lui avait pas suffi. Bien que Black ne soit pas vantard, il aimait quand même qu'on remarque qu'il était spécial et ne ressemblait en rien aux autres.
CREDITS IMAGES: ATLAS & POP-S ○ CREDITS FICHE: ROMANE
avatar
Atlas
Messages : 125
Feuilles : 1259
Date d'inscription : 24/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Ven 27 Mar - 15:24




Simple tête à tête.

You ask too many questions.

Feat Black Widow & Atlas





Le "petit" cerf prit un air un peu stressé. Peut être beaucoup même. Atlas était tellement impressionnant ! Cela n'était pas plaisant pour l'animal chocolat. On le prenait pour un monstre. Il avait horreur de ça. Il était juste... comme tout le monde. Juste plus grand ! Lui aussi est un cerf, après tout ! Déjà lorsqu'il était faon, cela était un désavantage. Les autres faons le fuyaient, et les mères le traitaient de monstre. Heureusement que sa mère avait toujours été là, et que son père était le roi de la forêt. Mais tout cela est le passé, alors que sa grande taille le suivra pour toute son existence.

Il vit alors l'autre cervidé faire un bon en arrière lorsqu'il se pencha sur lui. Au moins, il ne chercherait pas à lui rentrer dedans, puisqu'il avait peur. Cela arrangeait Atlas. Pour une fois que sa taille lui était bénéfique !

« Effectivement. Aucun n'entre sur ces terres, à moins de vouloir en faire partie. »

Il semblait hésitant, mais Atlas décelait plutôt dans ça voit qu'il cherchait à lui faire comprendre gentiment qu'il n'était pas le bienvenu. Mais... vouloir en faire partie ? Le cerf gigantesque aussi un sourcil, perplexe. Pourquoi voudrait-on de lui ? Et pourquoi, lui, les rejoindrait. Il avait entendu beaucoup de mal de la harde du marrais. Sa réponse, dans sa tête, était non. Mais, le fond de son âme lui proposait d'essayer. Sa tête reprit tout ça en main, et lui demanda un non ferme. Vraiment, il n'ira pas rejoindre cette harde à mauvaise réputation.

« Tu n'es pas d'ici, je me trompe ? »

Son regard redevenu neutre. Il n'avait pas envie de parler de son passé. Il n'avait pas envie de répondre. Pourtant, il faudrait bien, même si c'était une réponse évidente. Il devait sûrement être surprit par son apparence bien étrangère. Mais Atlas s'avouait que le cerf en face de lui le rendait bien perplexe également. Il était noir aux bois presque cerises, avec la noirceur de la nuit. Il n'avait jamais rien vu de tel. Cela donnait un air maléfique, voir presque diabolique, à l'autre personnage. Seulement, il avait les yeux d'un bleu profond. Un bleu qui devait beaucoup plaire aux demoiselles, tout comme le vert des yeux de Atlas. Cela donnait une petite touche amicale sur les deux étranges créatures qu'ils semblaient être. Car oui, finalement, ils n'étaient peut être pas si différents.

- Je ne suis que de passage. Je quitterais ces terres d'ici peu, puisque visiblement, vous ne semblez pas fort accueillant ici.

Disait il d'un air neutre. Très neutre. C'était un reproche, bien sûr, mais cela ne se sentait pas dans sa voix. Pas du tout même. Préférant se débarrasser au plus vites de ces questions, il continua :

- Je viens d'une contrée lointaine, ravagée par les flammes. Mon voyage m'a conduit jusqu'à cette merveilleuse forêt.




HRP : No problème. =3
avatar
Atlas
Messages : 125
Feuilles : 1259
Date d'inscription : 24/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  Dim 12 Avr - 18:10

Up !
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Simple tête à tête | ATLAS.  

Simple tête à tête | ATLAS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Test en simple aveugle de câbles HDMI
» Mini clean and simple à rabats par steph63
» Livre Bob Morane - Test - Ed Atlas - Avril 2010
» Collection Atlas "Jeux de société Astérix"
» 13 - VEH. POSTAUX D'HIER ET AUJOURD'HUI - ATLAS - L18251

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bambi Rpg :: Terres de la Harde du Marais :: Contrebas :: Les Falaises Rocheuses-