Partagez|

Si différentes...

avatar
Erelna
Messages : 53
Feuilles : 1129
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Dans les fourrés

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Nomade
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Si différentes...  Lun 22 Juin - 21:00


Des opposées


La jeune biche caramel avait été envoyée, de nouveau, dans les terres de la Harde du Marais. Savoir si les Nomades pourraient venir y passer quelques temps importait beaucoup pour les membres de celle-ci. Mais Erelna savait qu'il était difficile de réussir à tomber sur quelqu'un d'influent et encore plus de les amadouer... Marchant avec grâce, elle observait les alentours se modifier, petit à petit, tout en réfléchissant à la meilleure tactique de les amadouer... Elle devrait user de ruse et de finesse pour arriver à ses fins.

Mais voilà que le territoire de cette harde ombrageuse se profilait à l'horizon. La jeune demoiselle s'arrêta, dressant les oreilles, à l'affût du moindre bruit. Elle tourna la tête dans toutes les directions sans voir le moindre signe de la présence d'un autre cervidé. Pas même un faisan dans un buisson, ni un lapin. La biche restait perplexe. Y avait-il donc quelqu'un ou quelque chose qui gênait les autres animaux de la forêt ? Erelna souffla doucement, tendant ses muscles. Doucement, elle continua son chemin.

Le marais n'était pas des plus accueillants... La caramel avançait prudemment, prête à bondir et s'enfuir loin de ce lieu. Mais peut-être n'était-ce rien ? Simplement un autre cervidé. Elle continua d'avancer, sentant ses sabots s'enfoncer dans la boue, humant l'air assez fétide. Décidément, chaque fois qu'elle venait ici, elle ne se sentait jamais à l'aise. Comme si quelque chose allait surgir de nulle part. Mais la curiosité de la douce ne pouvait que la pousser à s'enfoncer, quitte à se mettre en danger.

Voyant les minutes s'écouler sans qu'aucun être étrange n'arrive, elle se détendit. Erelna tendit de nouveau l'oreille pour tenter d'entendre, même au loin, la présence d'un cervidé de la Harde du Marais. Un frôlement lui parvint. Enthousiasmée, elle se reprit, appliquant son masque de courtoisie et non celui de sa garce de mère pour aller à la rencontre de cet autre cervidé. Avançant dans la direction où elle le supposait être, elle ne s'attendait certainement pas à tomber sur son total opposé...
code by loverdose
avatar
Fériel
Messages : 10
Feuilles : 882
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 22
Localisation : Un peu partout

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Solitaire
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Si différentes...  Mar 23 Juin - 1:04



Erelna & Fériel


Bien le bonsoir~



J'avais passé la matinée dans les bois, sur les terres de ce fameux Bambi. Je ne l'avais jamais rencontré, mais j'ai entendu dire que c'était un grand prince au caractère noble et admirable. Depuis mon réveille, je ne faisais qu'écouter les rumeurs qui circulent dans les forêts et ne me tiens au courant que par ça. Aller demander aux autres animaux était très peu pour moi, sachant pertinemment que je ne trouverais forcement rien à dire, d'autant plus que je me vois mal aller vers eux avec un "Salut! Je voulais juste savoir ce qui se passait dans le coin, merci, au revoir!"... Quelque chose qui m'aurait donné l'air d'une parfaite petite sotte...! M'enfin, revenons donc à nos affaires! Comme je l'avais dit, je reviens des bois où j'avais passé la matinée, car la nourriture là-bas y était abondante et personne ne venait nous demander ce qu'on faisait ici. J'étais désormais sur le chemin de retour vers "chez-moi", sur les terres encore libres, sous aucun contrôle des chefs de harde, et encore heureux d'ailleurs, sinon, les cerfs comme moi n'aurait nul part où aller j'imagine... J'avais réussi à me trouver un petit coin à moi juste à côté d'un rocher entouré d'arbres à pin, une sorte de petit nid entre les buissons et, tous les jours, je pouvais apercevoir de jeunes faons et autres animaux venir jouer avec les pommes de pin, chose que j’apprécie beaucoup, moi qui aime tant les enfants, alors que demander de plus?

Cela dit, pour parvenir a rocher, il me fallait emprunter un bien pénible chemin, les marais. Les terres libres se trouvent juste derrière cet endroit, donc passer par lui était obligatoire et, si il y avait un autre chemin, je ne le connais pas encore. Me voilà donc en train de vagabonder dans cet endroit sombre et silencieux. J'ai toujours eu des frissons rien qu'en regardant les alentours. Arbres aux formes étranges, presque effrayantes, pas de lumière du jour qui y pénétrait, terre boueuse et inconfortable, surtout si on tient à son hygiène... Le pire, c'était ces marais justement qui cachaient bien des pièges. Il faut toujours faire attention où on met la patte si on ne voulait pas se faire prendre dans des sables mouvants. Avec le temps et l'expérience, j'avais appris la route par cœur, même si nous ne sommes jamais à l'abri d'une chute ou autre...

Je m'arrêtais un moment, les oreilles droits sur le crane, humant l'air, l'odeur d'un autre animal me parvint aux narines. Peut-être un cerf? Mais, même à cette idée, je restais plus ou moins perplexe. J'ai toujours entendu dire que les cerfs d'ici n'étaient pas très accueillants et pouvaient se montrer agressifs -oui, j'entends beaucoup de choses!-, mais je ne pouvais pas faire demi-tour étant donné que la nuit n'allait pas tarder à tomber, alors je n'ai pas vraiment le choix si je voulais rentrer chez-moi, à l'abri, même si je n'étais pas confiante de par ce qu'allait me réserver cette rencontre...
Je continuais alors à avancer, les oreilles légèrement en arrière, inquiète. Une fois le premier marais traversé, je vis la créature devant moi. Je fus surprise de voir la banalité de la biche, moi qui m'attendais à voir un cerf.... hum... comment dire?... Imposant? Ce n'est pas le mot, mais c'est tout ce que j'ai trouvé pour décrire mes pensées. Je ne vais pas mentir, rencontrer une biche ici me soulageais grandement! Je réussis alors à me détendre et observais la cervidé en face de moi avec un sourire amical. Comme je l'avais pensé, c'était une biche plus ou moins normale, son pelage était plus clair que le mien et je pouvais apercevoir une tache blanche au centre de son cou, lui donnant l'air de porter un collier. C'était, je pense, la seule chose qui dépassait les normes de la "banalité" en fait, mais tout ça rendait joliment bien sur elle.

    -Hum!... Bien le bonsoir...


Avais-je réussi à dire après m'avoir écartelé la voix pour bien parler. Après tout ce temps passée seule, sans la moindre personne à qui parler, notre voix finit par partir... J'espère que ça ne va pas me rendre muette, héhé...!


avatar
Erelna
Messages : 53
Feuilles : 1129
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 21
Localisation : Dans les fourrés

Feuille de personnage
Age:
Groupe: Nomade
Relations:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Si différentes...  Mer 24 Juin - 22:48


Des opposées


La demoiselle caramel resta quelques instants interdite en découvrant l'autre cervidé. Au lieu de voir apparaître l'un des cerfs protecteurs, massifs bêtes de ces territoires sombres et au caractère difficile, voilà qu'apparaissait devant la biche une autre demoiselle, aux allures bien douces. Ses grands yeux scrutaient cette inconnue qui ne faisait décemment pas partie de la Harde du Marais : elle n'avait rien de commun avec tous ceux qu'Erelna avait déjà côtoyé. Mais, dans ce cas, que faisait-elle ici ? Une biche de la Harde du Grand Prince ? Il ne lui semblait pas non plus l'y avoir aperçu... Mais elle devait avouer que d'un, cette biche pourrait tout à fait en faire partie, et de deux qu'elle ne connaissait pas encore tous les membres de sa propre harde alors les autres !...

Cette inconnue finit par lui sourire et, Erelna, bien que méfiante - on ne sait jamais ce qu'un sourire peut cacher ! - sourit à son tour, détaillant en toute discrétion son interlocutrice. Elle était plus foncée qu'elle, peut-être un peu plus âgée, mais pas de beaucoup. Son regard semblait... Maternel. Une douceur se dégageait d'elle. Oui, voilà. Encore une raison de se méfier. Non pas que la caramel se méfie des mères en général mais de leurs enfants, oui. Elle n'en voulait aucun. Et nul sieur ne saurait lui faire changer d'avis. Erelna tenta d'apercevoir la bouille d'un faon mais ne vit, ni n'entendit, ni ne sentit aucun autre cervidé dans le coin. Elle soupira agréablement : pas de problème de ce côté là.

-Hum!... Bien le bonsoir...

Amorça l'inconnue, souhaitant sans doute une conversation. Mais sa voix, légèrement éraillée, presque comme sortant d'un long sommeil, témoignait d'un long silence. Une solitaire ? Peut-être bien... A son tour, la caramel sourit poliment, plissant ses yeux comme le lui avait appris sa mère adoptive : cela rendait le sourire plus "vrai", plus sincère, même s'il pouvait déjà l'être. Un atout dans la diplomatie.

" Bonsoir. "

Répondit simplement la demoiselle en ramenant ses membres avants l'un contre l'autre. Autant y aller en douceur et découvrir si cette biche était une personne de bien ou de mal.

" Il est rare de voir des personnes arpenter les marais ainsi ! "

Souligna-t-elle délicatement. Hormis ceux de la Harde du Marais et de sa harde de Nomades. Elle décida d'ailleurs qu'il était convenable, et surtout de toute logique, qu'une diplomate se présente la première : après tout, peut-être avait-elle tort en pensant qu'elle n'était pas de l'autre Harde ? Inclinant avec grâce sa tête, elle continua :

" Je me nomme Erelna, de la Harde des Nomades. Enchantée. "

Elle agrémenta le tout d'un sourire amical, bien que toujours méfiante.
code by loverdose


Couleur d'Erelna : #cc6600
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Si différentes...  

Si différentes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A étages avec différentes formes
» [SOFT] BOUSSOLE : Différentes boussoles [Gratuit]
» Lexique des différentes pates à génoise et à biscuit
» [AIDE] Différents sons pour différentes boites mail ?
» Différentes bruyères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bambi Rpg :: Terres de la Harde du Marais :: Les Marais-